Origine de l’ANAT

C’est en 1976, lors de la suppression de la dernière ligne de tram urbaine entre Neuchâtel et Corcelles, que l’ANAT (Association Neuchâteloise des Amis du Tramway) voit le jour. Celle-ci a pour but de conserver, de rénover, et de remettre en circulation d’anciens tramways neuchâtelois. Dès l’origine, l’Association participe activement à de nombreuses manifestations en collaboration avec les Transports publics du Littoral neuchâtelois (TN), par exemple lors des festivités de la suppression du tram 3 en 1976, ou encore lors de l’inauguration du Littorail en 1981 sur la ligne 5 (Neuchâtel- Boudry).

Au fil des ans l’ANAT sauve quatre motrices et deux remorques et les fait circuler à diverses occasions sur la dernière ligne ferroviaire TN, entre Neuchâtel et Boudry. En 1987, les TN décident de vendre à la commune de Cortaillod le dépôt et les terrains de la ligne Areuse-Cortaillod, supprimée en 1984. Un grand coup de tonnerre s’abat alors sur l’ANAT ! Cela signifie que les six véhicules historiques entreposés jusque-là dans cette remise doivent déménager. Les TN précisent qu’il ne sera malheureusement pas possible de continuer à stocker ce matériel sur leur réseau en raison du manque de place. Les motrices 45, 73, 83 (583), 1102 (592) et les remorques 112 et 143 quittent le réseau pour rejoindre l’ancien dépôt CFF du Locle, dans les montagnes neuchâteloises. Les motrices 83 et 1102 doivent être entreposées à l’extérieur en raison de l’étroitesse de la remise.
En 1993, les TN souhaitent remettre en circulation un ancien tram pour leur centenaire en 1994. Après une étude de faisabilité, c’est la motrice 73 et la remorque 143 qui sont retenues. Ces deux véhicules quittent Le Locle afin de rejoindre les ateliers TN à Neuchâtel, pour y subir une révision générale. Par la même occasion la motrice 1102 est conduite à la ferraille en raison de son très mauvais état. Inauguration et retour triomphal en 1994 de la 73 et de la 143 sur le réseau TN après huit ans de sommeil au Locle. Dès lors, cette composition (surnommée «Le Britchon») circule en compagnie de la remorque TN 1 (tram à cheval) entre Neuchâtel et Boudry durant la belle saison.

L’ANAT compte aujourd’hui environ 200 membres, le musée est désormais ouvert au public. L’ANAT espère désormais pouvoir raccorder son musée à la ligne transN 215 Neuchâtel-Boudry et électrifier ses voies de raccordement.

Historique
1976

Fondation de l’association
1987

Déménagement des trams dans une ancienne remise CFF au Locle
1994

Mise en circulation de la composition historique, baptisée «Le Britchon», à l’occasion du centenaire des TN
2002

Avant-projet relatif au musée du tram à Areuse
2010

Construction du bâtiment
Retour des tramways en exil au Locle depuis 1987
2011

Un autobus FBW vient enrichir la collection du musée du tram
2014

Ouverture au public du musée du tram à Areuse